itinérance 0
de Bure à la Borie

août 2018







Mark

30 juillet au 5 août
5 août
6 août
7, 8 & 9 août
8 août au soir
9 au 12 août
13 & 14 août
15 août
16 août
16 & 17 août
18 août
19 août
20 au 23 août
24 au 27 août
aussi 24 au 27 août
28 août
28 au 31 août
1er & 2 septembre

Luméville-en-Ornois, à l’ancienne gare
départ de Bure
Langres, au bord du lac du Liez
Sainte-Seine s/ V, au bord de la Vingeanne
Gray, dans le parc de l’île de la Sauzay
Dijon, dans le quartier libre des Lentillères
Vertrieu, au bord du Rhône et au Jardin des Simples
Lagnieu, sur la Place de la Liberté
La Côte-Saint-André, place Saint-André
Roybon, dans la forêt de Chambaran
Roman-sur-Isère, sur la Place Ernest Gailly
Suze, pendant le marché du Tiroir
Allex, au bord de la Drôme
Saint-Paul-le-Jeune, dans la forêt du Champval
Aurillac, festival international de théâtre de rue
arrivée à la Borie
Saint-Jean-du-Gard, à la Borie de Falguière
weekend de festivités
Mark

Mark

Pendant l’itinérance 0, le bouilleur a trainé ses rouages sur plusieurs centaines de kilomètres. Partie de Bure, arrivée à la Borie, de lieux de luttes en bouts de trottoirs, de places éparses en clairières humides. Ce qui était prévu ne s'est pas déroulé ou peu. Le hasard et l'improvisation ont guidés cette zéroième itinérance qui a préférée se faire avec ce qui advenait plutôt qu'en essayant de forcer les choses à advenir.

De Bure

Depuis plus d’un an, la lutte à Bure contre le projet CIGEO subit une répression de plus en plus vénère avec l’ouverture en septembre 2017 d’une instruction pour « association de malfaiteurs ». Ce cadre juridique extrêmement vague et flou permet arrestations, perquisitions et contrôles judiciaires, c’est n’importe quoi.
CIGEO, le Centre Industriel de Stockage Géologique en projet, ce serait 70 hectares d’installations nucléaires en surface et des galeries souterraines à 500m de profondeur sur 15 km carrés pour enfouir les déchets les plus radioactifs dits HA-VL, Haute Activité - Vie Longue. 
Après les folles aventures de l’occupation du Bois Lejuc (mai-juin 2016, puis août 2016-février 2018), la lutte aujourd’hui se décentralise et se dissémine dans les nombreux comités de soutien qui fleurissent un peu partout en France et parfois même à l’étranger. On organise des Bals des Malfaiteurs pour opposer nos joies et nos danses à la répression, on s’informe sur les Monstres de Cigéo grâce à un site internet qui diffuse des documents confidentiels, et surtout on continue de tisser des liens et de renforcer nos amitiés.

À la Borie

Au nord de Saint-Jean-du-Gard, dans les Cévennes, se trouve le lieu-dit La Borie. Occupé depuis les années 80 suite à une lutte victorieuse contre un projet de barrage hydro-électrique, le lieu prend sa forme actuelle à partir de 2008 avec l’occupation progressive des espaces et la construction de nouvelles structures. Depuis, de nombreuses choses s’y déroulent, comme en 2012 avec les rencontres Résister à la psychiatrie ou, au début de l’été dernier, le Queer Plouc Festival.
Aujourd’hui, le lieu est sous menace d’expulsion et le collectif d’habitantes a lancé un appel à soutien.

septembre 2018



Mark